Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et sinon, le Nice Jazz Festival c'est aussi ça (Jour 1)

Une autre vision du Nice Jazz Festival par Miss Paillettes 

Laissez moi vous présenter Miss Paillettes : âgée d'une quarantaine d'années elle partage sa vie entre Nice, Marseille, l'enseignement, la musique, l'écriture d'articles de blogs, les emmerdes, les petits moments de bonheur, et Vincent. 

Elle aime les paillettes, le vernis à ongle, le rouge à lèvre bien rouge, les sacs, les chaussures, les jeans et la vie tout simplement. 

Passionnée, entière, elle affiche aussi un sacré caractère et un air peu aimable, faut l'avouer. 

Cette année, Miss Paillettes vous fait découvrir le Nice Jazz Festival côté coulisses, et vous causera mode, anecdotes, et autres... 

IMG_3393 (1).JPG

Miss Paillettes est un boulet parfois, et cela se confirme dès les premières minutes. Il lui faut retirer son accréditation, et évidemment elle n'a pas sa pièce d'identité, mais son passeport qui n'est pas à son nom d'épouse.. Mais heureusement Miss Paillettes a un smartphone dans lequel elle retrouve copie de sa pièce d'identité. Elle peut donc récupérer l'accréditation, signe les papiers qu'on lui tend, quand dix minutes plus tard elle constate qu'elle a coché la case "Je reconnais avoir reçu une clé USB...", mais de clé USB il n'y a pas.. 

 

 

 

IMG_3435.JPGPour ce premier soir, Miss Paillettes a pris son plus beau sac : une création unique de Créatrice Simmon's by G. Un sac unique, hippie chic où elle peut y mettre tout le nécessaire pour une soirée réussie : doliprane, déodorant, carnet, crayons, lunettes de soleil, et un portefeuille entre autres. Elle n'a pas omis de se vêtir de son beau tee shirt en lin de couleur bleue à paillettes acheté trois francs six sous au Monoprix du coin. 

Il est temps pour notre Miss de découvrir les différents espaces du Nice Jazz Festival qui s'étend de la Place Masséna au Théâtre de Verdure. Quelques artistes sont mis à l'honneur, de cela elle vous en causera demain. La Métropole Nice Côte d'Azur annonce un festival Eco-Responsable et la promesse est tenue. 

La signalétique est au top puisque notre Miss ne se perd pas, et nous savons qu'elle n'a pas le sens de l'orientation. En même temps, tout cela est assuré par l'excellent Fafa, donc normal dirons nous. 

IMG_3421 (1).JPG

 L'accueil dans l'espace presse est vraiment très agréable. Notre Miss déambule dans ce lieu aménagé avec soin, où les lumières sont tamisées et vous enveloppent de bien être. Le buffet est soigné, distingué, et l'hôtesse qui vous sert n'est que sourire et bienveillance. Qu'il fait bon de se poser sur une table haute et admirer simplement la vie. Notre Miss Paillettes se met à rêver et en oublie le temps. 

 

IMG_3427.JPG

 Miss Paillettes décide d'arpenter les différentes allées du NJF, et au détour d'une allée elle dégaine son smartphone pour quelques clichés d'un homme très sympathique, qui parle pas le français mais qui aborde un large sourire et un badge "Artiste". Le temps de prendre quelques clichés et Miss Paillettes réalise alors qu'elle vient de mettre en boite le grand et talentueux Dj Maseo "Plug 3" de De La Soul Live Band. Elle sera d'ailleurs envoûtée par le dynamisme et le charisme de ce groupe qui a fait danser toute la scène Massena. Notre Miss s'empresse d'envoyer son cliché à son ami Steeve qui n'a pu venir ce soir, faute de travail. 

 

FullSizeRender (2).jpgFullSizeRender (1).jpgNotre envoyée spéciale pailletée se mêle à la foule, y croise des visages connus, des gens bizarres, des gens habités par la musique qui s'est glissée dans le sang de certain(e)s, et continue de mettre en boite l'ambiance de cette première soirée où la foule est au rendez-vous, où les gens ont décidé de fêter la vie, la joie, l'amour. De la régie au stand de ventes de souvenirs du NFJ, notre miss ne loupe rien et se nourrit de cette ambiance heureuse. 

 

 

IMG_3423.JPG

Accompagnée de ses potes photographes de la ville, elle shoote Trombone Shorty en grande discussion dans l'allée principale, elle se demande qui est ce "monsieur" qui donne une interview avant de reconnaître le directeur artistique du NJF, Monsieur Sébastien Vidal. 

A l'entrée de l'espace presse, elle croise Frédérica Randrianome Karsenty, directrice du NJF, qu'elle remercie comme chaque année. Quelques minutes où l'échange est touchant et va émouvoir notre Miss Paillettes. 

 

 

Il est l'heure de se restaurer un peu, car mine de rien ça creuse une telle vie :). L'occasion d'échanger avec quelques journalistes, amis, restaurateurs, connaissances et oh ! surprise notre miss se soucie de son ami Laurent qui n'a plus qu'un seul pied, qu'une seule cheville pour ce NJF, la faute à une mauvaise chute de quelques jours. 

Miss Paillettes poursuit sa soirée, mais se doit de partir tôt car la fatigue la saisit d'un seul coup, comme ça sans prévenir.. La faute à la chaleur ? aux deux verres de rosé ? aux émotions ? Nul ne le sait, mais il ne faut pas s'éterniser car il faut encore prendre le scooter, et rentrer chez soi pour se préparer à demain. 

IMG_3201.JPG

Arrivée chez elle, Miss Paillette se précipite sur son kit de survie, offert par un de ses élèves. Et là, c'est tout simplement une tuerie, une bulle de bien-être : masque pour les mains, pour les pieds qui ont pris cher ce soir, et surtout un soin du visage qui permet de se coucher à deux heures du matin et de se réveiller quatre heures plus tard toute fraîche. 

 

 

 

Retrouvez Miss Paillettes ce soir en direct du Nice Jazz Festival avec de nouvelles anecdotes et une surprise !!!

 

 

 

 

 

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel